Quand on revient de loin...

Née en plein essor de la (sur)consommation, j'ai grandi au milieu des produits industriels disponibles en abondance et à petit prix. Arrivent les premiers salaires et le plaisir d'acheter et de consommer pour se "faire plaisir".

Les choses changent...

Premier enfant, je commence à me poser des questions: faire la liste de tout ce qu'il faut, acheter une avalanche de neuf, du plastique, du tout prêt...du marketting, de l'industriel... puis s'interroger sur la fabrication et la provenances des produits. Commencer le fait maison, opter pour du naturel.

Deuxième enfant :  commencer à ne garder que l'utile et réfléchir à ce qui peut être le mieux. Choisir le plus simple, le plus naturel, le fait maison.

Troisième enfant : peu d'achat mais que du nécessaire, écologique, fait maison et bio.

 

DSC_0014

Vers une consommation réfléchie et responsable

La naissance des enfants et le souci de leur apporter ce qu'il y a de mieux m'a permis de dresser un constat amer: à travers la publicité les industriels ont le chic pour rendre nécessaire, compliqué et "sain" ce qui ne l'est pas dans l'unique but de nous faire consommer encore plus !

De quoi un bébé a-til besoin dès sa naissance ? Que ses besoins naturels et fondammentaux soient satisfaits. Voici donc un aperçu comparatif de besoins et de la manière d'y répondre.

 

 

Côté industriel

Coût

Côté parents

coût

Besoin d’être nourri

Biberons en  plastique, tétines, produits de nettoyage et de  stérilisation, lait en poudre, eau en bouteille, appareillage ( chauffe-biberon et petits pots),

 

 

 

 

 

nourriture industrielle puis vaisselle incassable…

++++

 Plusieurs centaines d’euros au départ puis env 100 euros /mois

Allaitement : lait maternel

 

Tire-allaitement 

Location tire-lait

 

Biberon en verre 

 

Stérilisation à l’eau bouillante dans une casserole

 

Plats faits maison et vaisselle familiale

0

 

 

Quelques euros/mois

 

 

Env 20 euros pour 1

 

0

 

 

Quelques euros

 

Besoin d’être habillé

Habits neufs, de marque

++++

Plusieurs centaines d’euros

Récupération de la famille, amis : on fait tourner les habits

Achat d’occasion puis revente

0

 

quelques dizaines d' euros

Besoin de bouger

Transat, tapis d’éveil, chaise haute,  parc, trotteur…

++++

Plusieurs centaines d’euros

Couverture au sol ou tapis

Motricité libre

Pas besoin d’achat spécifique

0

Besoin de dormir

Berceau, lit, chambre

++++

Plusieurs centaines d’euros

Cododo lit parental

Lit bébé dans la chambre des parents

0

Récupéré ou acheté d’occasion

 

Besoin de « contact », d’être rassuré

 

 

Se déplacer

Doudou, sucette, porte bébé neuf

 

 

 

Poussette neuve

 

Env 150 à 200 euros

 

 

 

Plus de 1000 euros

 

Echarpe de portage

 

 

Porte bébé physiologique

cousue

Récupérés ou d’occasion

 

Quelques dizaines d’euros, 100 euros au plus

Besoin d’être propre

Couches, lingettes, coton, lait, produits d’hygiène, désinfectants pour l’environnement, produits de nettoyage

 

 

 

 

 

 

 

désinfectants pour l’environnement, produits de nettoyage,

 

 

 

 

 

 

 

+++++

Env 100 euros/mois

Pain d’alep ou savon

Eau

Liniment fait maison

Couches lavables

Faites maison en récup : t-shirt, serviette éponge...

 

Couches lavables neuves

 

 

 

eau, vinaigre blanc, savon

 

 

Quelques euros/ mois

 

 

 

Investissement environ 400 euros jusqu’à la propreté

(réutilisation pour l’enfant  suivant)

 

 

2 euros /mois

Remarques

Lourd en investissement ou en dépenses

Beaucoup de déchets

Beaucoup de matériel qui n’est pas adapté, pas nécessaire, peu utilisé

Matières et substances dangereuses, perturbateurs endocriniens

 

Peu d’investissement et de dépenses

Peu de déchets, réutilisable

Matériel nécessaire et adapté

Matériaux naturels, durables

 Matières choisies pour leur qualié

 

Source: Flickr

 

Quand ils grandissent...

 

L'hygiène

Je privilégie le lavage à l'eau, au pain d'alep quand nécessaire et dentifrice bio en très petite quantité : les enfants ne sont pas "sales", cette façon de se laver respecte la peau et ne l'agresse pas. Les enfants sentent bon leur odeur naturelle très agréable.

 

Les habits

J'ai tout un réseau familial et amical avec habits qui tournent entre les enfants. Achat de vêtements d'occasion et de "consommables" neufs ( sous-vêtements, collants, leggings...) ce qui n'empêche pas de se faire plaisir car on trouve de jolis vêtements !

Je choisis des habits basiques à associer. Par exemple une robe ou une tunique peut être portée seule en été, avec un tee-shirt et un legging à mi-saison, avec un collant et un tee-shirt manche longue en hiver.

Ces habits sont en coton, pratiques et confortables, ils n'entravent jamais les mouvements (jupe de longueur adaptée, aisance des manches...) . Ils permettent à l'enfant d'être autonome et de s'habiller seul.

Je craque aussi sur de jolis cotons ou jersey bios à coudre !

robe cousue d'après un patron ottobre, tissu jersey ökotex du marché du tissu

 

 

les jouets

Les matières durables et naturelles sont privilégiées, mais ce ne sont pas les jouets du commerce les plus intéressants : la preuve quand les enfants passent des heures à jouer avec les cartons d'emballage et autres accessoires au gré de leur imagination

Depuis bébé, l'enfant a accès aux affaires dans toutes les pièces car le rangement est pensé de façon à assurer sa sécurité.Il apprend par exemple à ouvrir et refermer un tiroir, une porte sans se blesser - apprentissage passionnant qui peut durer longtemps !

Quand je suis dans une pièce, l'enfant en bas âge, s'il n'est pas porté dans mon dos, vaque à ses occupations à mes côtés.

C'est ainsi que le matériel disponible (variable selon l'âge) a fourni des heures de travail sérieux, de découverte et de jeu dans la plus grande concentration : couvercles de casseroles en inox, spatule en bois, grosses cuillères en inox/bac à semoule/verre/contenants, carton, panier en osier, bobines de fil vides, pompon en laine, pâte à tarte, trousseau de clés ...

Une mention spéciale est attribuée à l'essoreuse à salade et au panier de pinces à linges qui ,encore aujourd'hui, servent à toutes sortes de jeux et de manipulations ! J'ai récemment retrouvé un lot de mes pinces transformées en arbalettes !

Source: Flickr

C'est un régal de les observer découvrir et jouer, je ne m'en lasse pas.

 

En grandissant, les enfants demandent certains jouets en fonction de leurs goûts et envies, j'essaye au maximum d'avoir du durable : des briques de constructions en bois , légos, cuisine et dînette (bois et inox), poupées ... tout ce qui peut favoriser la créativité et l'imaginaire.

A côté de cela les boîtes en carton, la ficelle, la laine, les chutes de tissu,  draps, coussins, et même mes bobines de fil et ma réserve de boutons (!)... ne sont pas en reste dans la maison. Sans compter le bac de recyclage, inépuisable source de bricolage !

 

 

Source: Flickr

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer